27 février 2013

Se présenter en japonais

Se présenter en japonais est une des figures imposées que vous devez maîtriser si vous voulez interagir avec quelqu'un. Ce n'est cependant pas bien compliqué, heureusement pour nous les codes de politesse nous facilitent la tâche en systématisant cette procédure. Pour vous il s'agira donc de prendre la parole de manière spontanée et autonome. C'est parti  !
Votre présentation commencera toujours de la même manière.
De même que vous allez dire «  enchanté  » en français, ou «  how do you do  ?  » en anglais britannique, la première chose que vous direz sera donc  :

Hajimemashite  !

H aspiré, [dʒ] pour j, et les deux e se prononcent entre é et è. Ceux qui pratiquent des arts martiaux ont raison de sourire, puisque le «  hajime  » qu'ils entendent se retrouve effectivement. «  Hajime  » signifiant «  début  » vous devinez donc que vous commencez à tisser un lien avec votre interlocuteur.


Vient donc la suite. Quelles informations allons-nous donner  ? Votre nom évidemment  ! Mais ne grillons pas les étapes.
Si vous vous souvenez de l'article 1 où on a appris à dire bonjour, vous savez qu'appeler quelqu'un par son prénom est une marque de familiarité assez forte en japonais, il s'agira donc pour vous de donner soit votre nom de famille seul, soit votre nom de famille et votre prénom dans cet ordre (en respectant donc l'ordre oriental).
Ceci étant dit nous avons des noms à consonance non-japonaise et de fait pour un natif il sera presque impossible de distinguer votre nom de votre prénom si vous lui donnez les deux à la suite. Préférons donc ne donner que le nom de famille quitte à ce que soit demandé expressément le prénom par la suite.

À cela nous pouvons ajouter une autre information pour que votre interlocuteur se souvienne de vous, ce peut être un groupe auquel vous appartenez  : ainsi c'est à vous de déterminer l'information la plus pertinente selon le lien que vous entretenez.
Ce peut être l'entreprise dans laquelle vous travaillez, l'école d'où vous venez si vous être au Japon dans le cadre d'un échange académique, votre classe si vous parlez à une personne dans le même lycée ou même votre pays. Ouf  ! Voyons donc en pratique à quoi cette première phrase va ressembler  :

Red Bull no Webber dès


Remarquez avec quelle simplicité les informations que nous donnons s'articulent. Pour ce qui est de la classe au lycée il va nous falloir quelques précisions. Les otakus de la salle (moi compris) ne sont pas sans savoir que le cycle au lycée est de trois ans et qu'une classe s'identifie par l'année et une lettre (comme en France parfois en fait). Le tout est de savoir compter jusqu'à trois (cf encadré) et...on y va  !

3 nen B gumi no Hamilton dès

Les lettres doivent se prononcer à l’anglaise.

Phrase suivante donc bon  : ça peut être intéressant de donner son domicile, pour information. Promis je fais pas 16 pages pour ça :) Généralement on va donner comme information la ville dans laquelle on habite (ou le pays) ce qui va donner  :

Melbourne ni sundeimas
Australia ni sundeimas

L'un ou l'autre. Les adresses en japonais sont infiniment compliquées donc on va en rester là.

Bien, jusque-là on a réussi à donner son nom, son groupe d'appartenance, et son domicile, et ça devrait suffire. Il reste donc à clore cette présentation par une formule de politesse, qui au même titre que celle que j'ai donnée en début d'article est absolument indispensable.

Yoroshiku onegai shimas

C'est tout ! Voilà ainsi un bon moyen pour  vous de vous présenter dans un bon japonais et de commencer, peut-être, une conversation. En attendant, on en restera là pour cette fois-ci, la prochaine fois on va au restaurant ! Enfin, pas ensemble, hein. Oui bon, vous m'avez compris.


Nate


P.S  : Oui c'est la reprise de la saison en Formule 1, mais pourquoi vous me posez cette question  ?

 


Posté par M_Orignal à 20:12 - Commentaires [1] - Permalien [#]

Commentaires

    Se presenter en japonais

    Bon article, mais ça serait bien de mettre les romaji complets. Ca permet de mieux comprendre si on les retranscrits en Hiragana

    Posté par FredJapon, 30 septembre 2016 à 03:26

Poster un commentaire