24 décembre 2013

Numéro 13

Voici notre numéro d'hiver ! Au menu : noël et mémoires !

Mr_Speculoos

Posté par M_Orignal à 22:45 - Commentaires [0]

05 novembre 2013

Numéro 12

Notre numéro 12 aussi est en retard... Le voilà quand même !

 Nous vous y parlons de la Syrie, de La Belle et la Bête et de Cocteau, d'un festival estival, y interviewons Sébastien Lalanne et vous servons un tajine !

 

28 juillet 2013

Numéro 11

La naissance fut difficile mais enfin, le voilà ce numéro de messidor 2013 !

 

Cet été, nous vous proposons de partir en voyage avec des étudiants expatriés à Paris, en Nouvelle-Zélande, à Istanbul, en Grèce, en Ecosse. Nous avons aussi rencontré deux palestiniennes, Laila et Dima afin qu'elles nous parlent de leur pays...

Certains d'entre eux nous ont livré leurs lieux de sortie favoris, et les groupes qu'ils ont découvert là-bas.

Chevauchez la panthère, elle vous emmènera lire Valérie Rouzeau, apprendre à être poli en japonais et fouiller la cabane de Peau d'Âne !

Si vous n'allez pas plus loin que le foyer familial cet été, épatez tout le monde avec un pâté chinois ou une salade Caesar, et suggérez-leur de (re-)regardez Arsenic et Vieilles Dentelles ou Cloud Atlas que vous vous pouvez également lire et avec lequel nous célébrons le retour des lectures de la rédac!

Enfin, étalez vos doigts de pieds sur votre balcon, à la terrasse d'un café ou à la plage et lisez deux chapitres (oui, mesdames et messieurs, deux ! ) de notre nouveau et mystérieux feuilleton. Et lorsque vous aurez envie de rire un peu, lisez les potins, notre horoscope ou jouez !

 

 

Le photocopieur étant fermé ce samedi 27 juillet, nous ne sommes pas en mesure de vous fournir une version papier avant la deuxième semaine d'août. Nous vous prions de nous en excuser... Et si vous connaissez de vrais imprimeurs, de nous y adresser !

27 avril 2013

Numéro 10

Lasse de la neige, voyant tout ce qu'il se passait au-delà des frontières, Bagheera et toute la compagnie sont partis faire un tour dans d'autres jungles.

Plus précisément dans les jungles d'Amérique Latine, en passant par la pampa et la jungle urbaine. L'élection d'un pape argentin et la mort de Chavez furent l'occasion d'aller voir ce qui se passait par là.
Et bien sûr, il s'en passe des choses. Légalisation de la coca et du cannabis, négociations avec les FARC... Et rien que pour vos yeux, nous nous sommes mêlés aux indigènes du Panama.
Pendant que certains travaillaient, King Louie est resté en arrière, flânant en France et en Angleterre à la recherche de sorties.
À son retour, il a fallu soigner la panthère avec du japonais pour sa tête, une photo pour ses yeux, un feuilleton audio pour ses oreilles, des conseils pour ses moustaches, des recettes pour sa panse.
Durant son absence, Mowgli et les louveteaux ont fait des leurs : une nouvelle rubrique est née. Vous y trouverez votre ration de potins récoltés parmi les plus noirs secrets, réels ou non, des personnages de contes de fées  !

 

 

27 février 2013

Se présenter en japonais

Se présenter en japonais est une des figures imposées que vous devez maîtriser si vous voulez interagir avec quelqu'un. Ce n'est cependant pas bien compliqué, heureusement pour nous les codes de politesse nous facilitent la tâche en systématisant cette procédure. Pour vous il s'agira donc de prendre la parole de manière spontanée et autonome. C'est parti  !
Votre présentation commencera toujours de la même manière.
De même que vous allez dire «  enchanté  » en français, ou «  how do you do  ?  » en anglais britannique, la première chose que vous direz sera donc  :

Hajimemashite  !

H aspiré, [dʒ] pour j, et les deux e se prononcent entre é et è. Ceux qui pratiquent des arts martiaux ont raison de sourire, puisque le «  hajime  » qu'ils entendent se retrouve effectivement. «  Hajime  » signifiant «  début  » vous devinez donc que vous commencez à tisser un lien avec votre interlocuteur.


Vient donc la suite. Quelles informations allons-nous donner  ? Votre nom évidemment  ! Mais ne grillons pas les étapes.
Si vous vous souvenez de l'article 1 où on a appris à dire bonjour, vous savez qu'appeler quelqu'un par son prénom est une marque de familiarité assez forte en japonais, il s'agira donc pour vous de donner soit votre nom de famille seul, soit votre nom de famille et votre prénom dans cet ordre (en respectant donc l'ordre oriental).
Ceci étant dit nous avons des noms à consonance non-japonaise et de fait pour un natif il sera presque impossible de distinguer votre nom de votre prénom si vous lui donnez les deux à la suite. Préférons donc ne donner que le nom de famille quitte à ce que soit demandé expressément le prénom par la suite.

À cela nous pouvons ajouter une autre information pour que votre interlocuteur se souvienne de vous, ce peut être un groupe auquel vous appartenez  : ainsi c'est à vous de déterminer l'information la plus pertinente selon le lien que vous entretenez.
Ce peut être l'entreprise dans laquelle vous travaillez, l'école d'où vous venez si vous être au Japon dans le cadre d'un échange académique, votre classe si vous parlez à une personne dans le même lycée ou même votre pays. Ouf  ! Voyons donc en pratique à quoi cette première phrase va ressembler  :

Red Bull no Webber dès


Remarquez avec quelle simplicité les informations que nous donnons s'articulent. Pour ce qui est de la classe au lycée il va nous falloir quelques précisions. Les otakus de la salle (moi compris) ne sont pas sans savoir que le cycle au lycée est de trois ans et qu'une classe s'identifie par l'année et une lettre (comme en France parfois en fait). Le tout est de savoir compter jusqu'à trois (cf encadré) et...on y va  !

3 nen B gumi no Hamilton dès

Les lettres doivent se prononcer à l’anglaise.

Phrase suivante donc bon  : ça peut être intéressant de donner son domicile, pour information. Promis je fais pas 16 pages pour ça :) Généralement on va donner comme information la ville dans laquelle on habite (ou le pays) ce qui va donner  :

Melbourne ni sundeimas
Australia ni sundeimas

L'un ou l'autre. Les adresses en japonais sont infiniment compliquées donc on va en rester là.

Bien, jusque-là on a réussi à donner son nom, son groupe d'appartenance, et son domicile, et ça devrait suffire. Il reste donc à clore cette présentation par une formule de politesse, qui au même titre que celle que j'ai donnée en début d'article est absolument indispensable.

Yoroshiku onegai shimas

C'est tout ! Voilà ainsi un bon moyen pour  vous de vous présenter dans un bon japonais et de commencer, peut-être, une conversation. En attendant, on en restera là pour cette fois-ci, la prochaine fois on va au restaurant ! Enfin, pas ensemble, hein. Oui bon, vous m'avez compris.


Nate


P.S  : Oui c'est la reprise de la saison en Formule 1, mais pourquoi vous me posez cette question  ?

 


Posté par M_Orignal à 20:12 - Commentaires [1]

Saluer en japonais

Note  : le cours que vous lisez est un guide de conversation  ; les transcriptions que je donne sont donc absolument à proscrire à l'écrit  !

 

Dire bonjour :

Les Japonais accordent une importance vitale à la politesse, c'est pourquoi la manière de dire bonjour dépendra de deux facteurs  : l'heure qu'il est et le rapport que vous entretenez avec votre interlocuteur.

Matin (tôt, jusqu'à 10h-11h).
neutre  : ohayō *
poli  : ohayō gozaimas

On utilisera davantage la forme neutre pour parler à un ami, tandis que la  forme polie s'imposera pour les parents,  professeurs, supérieurs hiéarchiques...
À noter que le «  o  » est fermé en général, comme dans «  chapeau  ».

En journée (jusqu'à 17h-18h)
Konnichiwa

Formule que vous connaissez peut-êre déjà.. Pas de distinction neutre / poli ici, ouf  !
À noter que le «  ch  » se prononce «  tch  » (ou [tʃ pour les puristes).

En soirée
Konbanwa

Attention, il n'y a pas de voyelle nasale en japonais  ! Veillez à bien séparer les «  o  » et les «  a  » des «  n  ».

[* le « ō » dit « o macron » est un « o » long.]

Engager la conversation :


A : ogenki deska  ? ------ Comment allez-vous  ?
B : hai, genki des. [Anata]wa  ? ---- Bien et vous  ?
A : matashimo genki des. ------- Je vais bien aussi.

Quelques précisions phonétiques  :
- le «  g  » est toujours prononcé comme dans «  guitare  ».
-le «  h  » est toujours aspiré
-  le «  s  » n'est jamais muet.
- «  ai  » se prononce comme dans «  aïeul  » mais vous vous en doutiez
- le «  e  » se prononce entre «  é  » et «  è  ».

Intéressons-nous à «  Anata  ».  C'est un pronom de la deuxième personne du singulier, assez pratique puisque c'est une manière polie de vous adresser à une personne que vous ne connaissez pas. Préférez tout de même autant que possible utiliser le prénom de votre interlocuteur avec le suffixe adéquat.
Ah les suffixes... Je sens les mangaphiles de la salle frétiller, très bien. Voyons donc les principaux.
-san. le plus universel qui marche avec à peu près tout le monde. Il s'utilise exclusivement avec le nom de famille.
Notez qu'en japonais, appeler quelqu'un par son prénom est une marque de familiarité beaucoup plus prononcée qu'en français, y compris entre camarades de classe à partir du collège  ! On ne badine pas avec le respect :)
-kun. À réserver à vos amis masculins plus jeunes que vous  ! Même plus jeunes d'un an...). De votre  par il s'utilisera -de fait- principalement avec le prénom, mais si vous avez moins de 22 ans, un adulte qui vous est supérieur hiérarchiquement pourra utiliser ce suffixe avec votre nom de famille, donc ne soyez pas choqué. Retenez en tout cas qu'il ne doit vous servir qu'à parler à vos amis proches garçons.
-chan. Encore plus à prendre avec des pincettes. Ce suffixe n'est utilisé qu'avec le prénom et sert à désigner une de vos amies. De plus il ne doit être utilisé que par une fille  ! Sauf si vous voulez parler de manière vraiment efféminée...
Si vous êtes un garçon et que vous voulez vous adresser à une amie proche, le prénom sans suffixe fera l'affaire (c'est aussi le cas si vous êtes un garçon vous adressant à un ami de votre âge). Mais faites attention à -chan qui équivaut à un diminutif affectif en français...
Récapitulons :

Ah et très important, de la même manière que vous ne parlerez jamais de vous en français avec un titre (M., Mme...), proscrivez les suffixes pour ce qui est de vos noms et prénoms.


Dire au revoir :

Ouf, beaucoup d'informations  ! Une dernière et je vous lâche  :

Comment dit-on au revoir  ?
Poli  : sayōnara  !
Neutre  : mata ne  ! / ja ne  ! / sayōnara  !

C'est tout  ! Dans deux mois nous verrons comment nous présenter. En attendant, bon courage  ! Personne n'a dit que le japonais était facile :)

Nate

Posté par M_Orignal à 20:00 - Commentaires [0]

Numéro 9

En entendant les arguments d'une partie de l'opposition au projet de loi sur le mariage et l’adoption pour tous, Bagheera a vu son poil se hérisser. Puis, elle a interrogé les autres, les mitigés, les opposants-mais-pas-à-tout. Elle a vu qu’ils avaient plein de questions, de doutes. Alors elle a voulu leur répondre.
Pour cela, elle a interrogé la jungle, puis a lancé des volontaires à la poursuite de réponses en sociologie, en droit, au coeur de l’Assemblée Nationale ou des dessins animés.
Soucieux de la distraire, King Louie a fouillé les cinémas et un musée, a testé une boîte et a fait descendre Kaa de sa branche pour qu’il aille interroger la chanteuse Emily Loizeau.
Pour nourrir tous les bouts de la Bagheera, ont été rassemblés un film sur une poète, des conseils pour se présenter en japonais, le mode d’emploi pour
réaliser un chaud pelage supplémentaire, des recettes de sandwichs, un récit de voyage.
Enfin, Mowgli et les abeilles de la forêt (qui butinent pour vous dans les bosquets) ont récolté pour vous un conte inédit et plein d'autres choses...

 

 

23 décembre 2012

Numéro 8

Que peut-on faire contre le trou de la sécu ? Un sans-papiers peut-il avoir droit à une couverture maladie ? Pourquoi certains médecins grognent-ils contre les réseaux mutualistes ? Que changent les dernières loi relatives aux droits et à la liberté des personnes internées ? Que pense la nouvelle génération de médecins ?

Autant de questions auxquelles nous avons essayé de répondre dans notre dossier "Patients et Soignants en France" de ce numéro !

 

 

Ce numéro 8 saura aussi vous tenir chaud cet hiver !

Découvrez-y Bilbo en personnage de papier, Van Gogh en fan du Japon, comment saluer en japonais, comment bien mater, comment fêter le nouvel an à deux, la ville d'Hébron, un poème inédit et bien d'autres choses ! 

17 décembre 2012

Quatrième leçon de coréen : minimum vital

Même si vous ne parlez pas le coréen, il y a quelques expressions qui pourraient vous être utile si vous rencontriez un coréen. Les coréens apprécieront l’effort que vous faîtes pour communiquer avec eux et ils vous enseigneront de nouveaux mots.

 

hangul(1)

 

Je ne connais pas trop le coréen
한국어 모르겠어요.
hangugo chal murugessoyo


qu’est-ce que cela signifie ?
무슨 뜻이에요?

Musun tushiéyo

Comment dit-on cela en coréen
이거 한국어 뭐라고 해요?

Igo hangugoro mworagu héyo ?

Dites le encore une fois s’il vous plaît 
다시 말해 주세요.

Tashi han bon maré juseyo

Parlez lentement s’il vous plaît
천천히 말해주세요.

Chonchonhi marhé juseyo

 

Je ne comprends toujours pas
아직 이해가 돼요.

Ajik ihéga an dwéyo

 

Ce que j’ai dit est correct ?
제가 맞아요?

Chega han mal majayo ?


 

Il est aussi très important de connaître, ne serait-ce que ces deux formules de politesse :

 

Merci

감사합니다

kamsahamnida

 

Je suis désolé (e )

죄송합니다

Joesonghamnida

 

Pour apprendre le coréen :

-le centre culturel coréen à Paris (30 € le semestre pour deux cours de 1h30/semaine)

- site en français : http://www.cours-coreen.fr/index.php

-site en anglais de l’université de Sogang : http://korean.sogang.ac.kr/

 

Posté par M_Orignal à 12:20 - Commentaires [0]
Tags : , , ,

Troisième leçon de coréen

Bonjour

안녕하세요

annyeonghaseyo

 

Cette expression peut aussi vouloir dire : comment allez-vous ? lorsqu'on la transforme en phrase interrogative. Pour qu'une affirmation soit une interrogation en coréen, il suffit de changer la tonalité. 안녕하세요 ? : comment allez-vous ?

 

Entre amis, dire 안녕하세요 semble trop formel. On dit simplement :

 

Salut

안녕

annyeong

 

Une autre facon de dire comment allez-vous :

 

잘 지내셨어요?

Chal jinessoyo ?

 

Il est très simple de répondre à cette question, il suffit de dire oui puis de reprendre la même expression en changeant l'intonation :

 

,잘 지냈어요

ne, chal jinessoyo

 

 

 

Je suis ….

저는...이에요

chonun ….ieyo

 

 

On peut remarquer que le verbe est à la fin de la phrase. En effet, le coréen est une langue du type SOV (sujet-objet-verbe).

 

 

Enchanté de faire votre connaissance

만나서 반가워요

mannaso pangawoyo

 

 

je suis français(e)

저는 프랑스 사람 이에요

chonun puransu saram ieyo

 

chonun : je

puranso : France (il n'y a pas de lettre f en coréen)

saram : personne

ieyo : suis

 

hangul(1)

 

Posté par M_Orignal à 12:17 - Commentaires [0]
Tags : , , , ,